FRAUDE SUR LES APPELS ENTRANTS


Publié le 14 Avril, 2015 - 15:25

Quels sont les différents types de fraude sur les appels entrants ?

Entre les connections illégales sur des réseaux légitimes et la téléphonie sur Internet, il existe de multiples moyens de fraudes sur les appels internationaux entrants, nous en citons trois(3) :

1-  les opérateurs mobiles peuvent faire de fausses déclarations. Ce type de fraude concerne les déclarations de volume des minutes internationales faites par les opérateurs, en l’espèce, qui ne correspondent pas à la réalité du trafic reçu de l’étranger.

2- la fraude par les opérateurs mobiles autorisés. Ici, un opérateur donné reçoit les communications internationales, modifie certaines caractéristiques de ces appels internationaux et les transfère vers un autre opérateur qui termine ces appels sur son réseau.

3-  la fraude par les Sim box. La fraude par les Sim box est sans doute, la plus répandue en Guinée.

En termes simples, cette fraude consiste à faire passer un appel international pour un appel local, lui permettant ainsi de se soustraire aux tarifs de terminaison et aux taxes en vigueur dans le pays du destinataire.

3.1 Comment identifier un appel frauduleux ?          

Chaque fois que vous recevez un appel international qui s’affiche sur votre écran de téléphone avec un numéro local ou un appel inconnu, au lieu du préfixe du pays d’où vient l’appel (001(ou +1) pour les Etats-Unis, 00221( ou +221) pour le Sénégal, 0027(ou +27) , pour l’Afrique du Sud, 0032(ou +32) pour la Belgique, 0033(ou +33) pour la France, 0044 (ou +44) pour la Grande Bretagne, etc.), cela veut dire que cet appel a été dérouté de son circuit normal. Il s’agit donc d’un cas de piraterie, de fraude sur les appels internationaux entrants.

3.2 Comment se passe la fraude sur les appels entrants ?

Pour commettre ses actes,  les fraudeurs  ont juste besoin, d’une connexion internet haut débit pour recevoir les voix sur IP , des cartes SIM bien chargées localement des unités des différents opérateurs, d’un routeur qui transforme les données en local et les envoie dans le Sim box qui, à travers ses différentes cartes SIM, les dispache à son tour automatiquement, grâce à une antenne relais, aux réseaux téléphoniques du pays. Ainsi, vous pouvez recevoir un appel de l’étranger et voir apparaître   sur votre téléphone soit un numéro local soit un appel inconnu.

3.3 Quelles sont les conséquences de la fraude sur les appels entrants ? 

Ces appels détournés du circuit normal devant passés par plusieurs transits avant d’aboutir, saturent, et provoquent des dommages collatéraux sur le réseau, tels que :

  • Mauvaise qualité de l’appel ou non aboutissement de l’appel émis par le consommateur mais payé par l’appelant.
  • Congestion sur le réseau téléphonique, le bruitage et les délais longs dans l’établissement des communications.
  • Baisse  de revenus considérables pour les opérateurs sur les appels internationaux entrants
  • Perte de revenus pour le gouvernement sur les taxes reçus sur les appels entrants.

A titre illustratif, un seul SIM Box avec 60 cartes SIM peut générer jusqu’à un million de minutes d’appels internationaux entrant par mois, ce qui représente environ 4 à 7 % du trafic international reçu par la Guinée, on imagine aisément le désarroi de l’administration fiscale devant le manque de visibilité des revenus réels du secteur. Les frais de terminaison des appels piratés ne sont  payées par le pirate, ni à l’Etat guinéen, ni à l’opérateur mobile ayant terminé l’appel dans son réseau, celui-ci ne percevant que le coût d’un appel local, soit autant de pertes en devises pour l’économie nationale.

3.4 Quels sont les mécanismes mis en place par l’ARPT pour lutter contre la fraude ?

Dans le souci ardent de défendre l’intérêt de l’état et protéger le consommateur guinéen, l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et son partenaire technique  ont engagé ces dernières années d’importants moyens de lutte anti-fraude.

Les résultats obtenus sont satisfaisants, des milliers de cartes Sim utilisés par les fraudeurs ont été détectés et mis hors service, des dizaines de gros fraudeurs mise aux arrêts et traduits en justice, plusieurs centres de fraude repérés et des architectures simbox démantelés.

Notons enfin que le boitier SIMBOX se vend sur le marché international comme n’importe quel terminal télécom.  Utilisé à l’origine par certaines grosses entreprises pour décentraliser certains appels internes via Internet. Ils sont de plus en plus intelligents et perfectionnés pour déjouer le contrôle des opérateurs GSM. Les fabricants de SIM Box anticipent de plus en plus et utilisent des équipements de technologiques de point incorporant plus de fonctions nouvelles, la dernière technologie inventée c’est le « Virtual SIM server ».

C’est pourquoi, la lutte anti-fraude sur les appels entrants doit être un effort collectif qui demande l’implication de tous les acteurs concernés : opérateurs, régulateurs, fournisseurs et consommateurs.

  • Le moyen le plus simple pour lutter contre la fraude  est de sensibiliser et motiver le consommateur, lors d’affichage d’un numéro de téléphone local en réception d’un appel international, le destinataire guinéen doit directement déclarer ce numéro local à l’ARPT, qui se chargera ensuite de le bloquer.
  • Identification systématique des abonnes par les opérateurs est un moyen efficace pour limiter le nombre de SIM CARD vendu à un fraudeur.